Du 17 au 24 décembre, les Romains célébraient les Saturnales.

Clique sur les cases pour découvrir chaque jour une nouvelle info !

Nous allons, le dernier jour avant les vacances, jouer ensemble au QVIS QVEM OCCIDIT (Qui tue qui ?) : c’est ma version romaine du Loup-Garou. Attention : nous allons y jouer… EN LATIN !!!! Voici le diaporama des phrases prononcées par le meneur de jeu :

Mais pourquoi au solstice d’hiver ?

Ces jours, appelés Saturnales car c’est le « règne de Saturne », dieu des semailles et de l’agriculture, sont donc une promesse de jours plus féconds.

On dit que Saturne, devenu simple mortel, s’était réfugié en Italie où il avait rassemblé les hommes féroces éparpillés dans les montagnes et leur avait donné des lois.

Les Romains considèrent qu’il préside aux activités agricoles. Son règne est appelé l’âge d’or, et c’est pour célébrer la mémoire de cet âge heureux que Rome fête les Saturnales.

Comment fête-t-on cet événement ?

Chez les Romains, on connaît une période de calme : on interrompt les hostilités pour un temps, on prononce l’amnistie des prisonniers, la justice s’accorde un peu de repos…

Et, chose importante qui vous aurait ravis, chers élèves, ON N’A PLUS ÉCOLE ! On ne porte plus la toge, mais la tunique, vêtement des pauvres et des esclaves, ainsi que le bonnet de la liberté, ou PILEVS LIBERTATIS, coiffure des esclaves affranchis, c’est à dire libérés.

Les esclaves deviennent alors les maîtres et les maîtres les esclaves. L’autorité des maîtres sur les esclaves est suspendue et ceux-ci ont le droit de parler et d’agir sans contrainte, libres de critiquer les défauts de leur maître, de jouer contre eux, de se faire servir par eux. Cela permet aux Romains de mieux comprendre la condition de leurs esclaves.

La foule envahit les rues, de nuit comme de jour, aux cris de :

IO SATVRNALIA ! IO BONA SATVRNALIA !

A la fin des Saturnales, on s’offre aussi des cadeaux comme des anneaux, des chandelles et des figurines d’argile ou de pain : c’est la fête des Sigillaires lors desquelles les maisons sont décorées de plantes vertes. On fait d’énormes banquets. La fête se poursuit tard dans la nuit à la lueur des flambeaux.


Voici un Prezi du Collège de Vinci qui retrace l’organisation de ces jours de fête !